RISOM - Réseau Intercommunal et SOlidaire de Médiathèques RISOM - Réseau Intercommunal et SOlidaire de Médiathèques

Mon compte



Accueil du site > Critiques > Abélard T.2

Bande-dessinée jeunesse

Abélard T.2

Une brève histoire de poussière et de cendre

"Ah ? ... Mais là, ça ne peut pas être un mensonge : elle l’a lu dans une boule de cristal.
— Elle lit dans une boule... et toi, tu lis dans un chapeau. On se demande à quoi servent les livres..."

Abélard , de Dillies et Hautière, est une bd jeunesse qui cache bien son jeu : l’histoire, simple (un jeune poussin naïf part sur les routes pour aller cueillir un bouquet d’étoiles pour sa belle Epilie), et le dessin, empreint de douceur et de poésie, s’ils nous promettent une belle lecture, arrivent à nous surprendre.

Ainsi, sous des dehors de gentille histoire, Abélard, qui partage la compagnie d’un ours mal léché (Gaston, qui ne manque pas de lui faire part de ses théories sur les Roms, les femmes... et les femmes des Roms), réalise un véritable voyage initiatique au cours duquel il rencontre la lâcheté, la violence, la mort,...

Et si nous sommes tentés de conseiller cette bd à un jeune lecteur, voici un extrait qui vous montrera que cette histoire s’adresse certainement davantage à des grands (voire très grands) : "La marée c’est quoi ? (vous aurez reconnu Abélard)
— C’est quand la mer s’en va.
— La mer s’en va ?
— Ouais. Des fois. Comme une femme qu’aurait des envies d’aller voir ailleurs. Sauf que la mer... elle revient toujours." (Vous aurez reconnu Gaston).

Et si vous n’êtes pas convaincu(e), lisez cette critique, vous réclamerez les 2 tomes à cor et à cri.

Mardi 18 octobre 2011, par Claire




spip & pmb| squelette | | Plan du site | crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0