RISOM - Réseau Intercommunal et SOlidaire de Médiathèques RISOM - Réseau Intercommunal et SOlidaire de Médiathèques

Mon compte



Accueil du site > La Pulp > Saison 12 : 2017-2018 > Pour une approche critique des scénarios de transition énergétique

PULP

Pour une approche critique des scénarios de transition énergétique

Jacques Treiner, physicien

samedi 13 janvier à 15h00 à Ciné Tence / entrée libre et gratuite

Jacques Treiner est Physicien/théoricien, ex-professeur à l’Université Pierre et Marie Curie. Il est Président du Groupe d’Experts qui a rédigé les programmes de physique-chimie pour le lycée général et technologique, appliqués entre 2000 et 2011. Professeur à l’Institut des Sciences Politiques (Sciences-Po), Paris et Le Havre. Il est, en outre Membre du Conseil scientifique du Shift Project, enseignant au Master E2S à l’Université Denis Diderot et Responsable pour l’Ile-de-France de l’Association “Sauvons le climat”.

La COP21, puis la COP22 ont marqué l’opinion publique en fixant comme objectif de ne pas dépasser un accroissement de 2° pour la température moyenne en 2100. L’analyse des engagements annoncés par les différents Etats de la planète à l’horizon 2030 montre cependant qu’ils sont largement insuffisants pour tenir cet objectif : nous sommes résolument engagés vers un monde 3 à 4 degrés plus chaud qu’avant la période industrielle.

Cela ne signifie pas qu’il n’y a plus rien à faire, car il faut à tout prix éviter 5-6 degrés de plus en moyenne ! L’action comporte deux axes : la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et l’adaptation à un réchauffement « déjà joué », compte tenu de ce que nous avons déjà émis. La réduction suppose de faire un tour d’horizon des sources d’énergie alternatives aux fossiles – renouvelables et nucléaire – et d’imaginer des trajectoires de décarbonation de l’économie. C’est le rôle des scénarios de transition, dont la surprenante variété signale à la fois les incertitudes et les choix idéologiques.

L’adaptation ne peut pas être envisagé globalement, car les effets sont multiples (élévation des températures, climat, hydrologie, agriculture, phénomènes météorologiques…) et surtout très différenciés selon les régions du globe.

La conclusion est qu’il y a du travail pertinent à faire dans tous les domaines : technique, social et économique. Toutes les bonnes volontés seront sollicitées !

*****

Si l’on veut lire

- Fission, pièce de théâtre écrite avec Olivier Treiner, 2010, produite par le théâtre de la Reine Blanche, Paris, jouée du 8 avril au 22 juin 2016 ;

- Quel est l’âge de la Terre ?, Editions du Pommier, septembre 2011 ;

- Un peu de science, ça ne peut pas faire de mal, Ed. Cassini, juillet 2017 ;

Traductions (avec Françoise Gicquel) :

- Les Marchands de doute, traduction du livre Merchants of Doubt de Naomi Oreskès et Erik Conway, Editions du Pommier, février 2012 ;

- Requiem pour l’espèce humaine, traduction du livre Requiem for a Species, de Clive Hamilton, Presses de Sciences Po, septembre 2013 ;

- Le commencement de l’infini, traduction du livre The Beginning of Infinity de David Deutsch, Ed. Cassini, juin 2016 ;

Films scientifiques

- Phases et changement de phase ;

- La physique dans le frigo ;

- La dissonance, (avec Jean-François Ziegel).

Jeudi 30 novembre 2017, par Claire




spip & pmb| squelette | | Plan du site | crédits | Suivre la vie du site RSS 2.0